Login

Association Patrimoine Géologique de Normandie

RNN Cap Romain


Le Cap romain est un site à caractère géologique classé en réserve naturelle nationale par décret ministériel le 16 juillet 1984. Il comporte une falaise basse et un platier rocheux recouvert à marée haute. La partie marine couvre 96 % de la surface totale (24 ha). La partie terrestre représente une bande étroite en sommet de falaise, limitée au sud par les habitations. Voir le plan de la réserve naturelle

Le site fait l’objet d’autres classements et inventaires: ZNIEFF II,  Aire Marine Protégée, site *** de l’inventaire du patrimoine géologique régional, site archéologique.

Situation

Région : Basse-Normandie
Département : Calvados

Le Cap Romain est situé à 15 km au nord ouest de Caen, à la jonction des plages des communes de Bernières-sur-Mer (14990) et de Saint-Aubin-sur-mer (14750).

Point GPS : 49° 20' 6" N , -0° 23' 50" E

Géologie

Le  Cap Romain constitue un véritable musée géologique en plein air d’un grand intérêt scientifique et pédagogique. La base de la falaise renferme des récifs d’éponges fossiles d’âge Jurassique (165 millions d’années) exceptionnellement bien conservés. Les éponges et leur faune accompagnatrice témoignent de la présence d’une mer chaude dans notre région à cette époque reculée. Le sommet de la falaise montre une couche brunâtre contenant quelques ossements de rhinocéros laineux, animal contemporain du mammouth. Cette couche appelée limon ou loess a été déposée par le vent au cours de la dernière glaciation quaternaire.

Le gisement constitue une coupe de référence très rare sur l’époque jurassique, qui n’a pas d’équivalent dans le bassin anglo-parisien, ni dans les régions littorales européennes. A ce titre, il représente un élément-clé du parastratotype de l'étage Bathonien (subdivision du Jurassique).


                    Eponge fossile

Faune et flore

Le territoire de la réserve est constitué d’un milieu marin et d’un milieu terrestre de bord de mer. La partie marine, soumise aux marées, comporte un platier rocheux et un estran sableux, tandis que la partie terrestre est formée d’un haut de plage sableux en voie de continentalisation (développement de dunes embryonnaires), et d’une falaise de constitution géologique composite, surmontée de pelouses calcicoles plus ou moins rudéralisées.

Archéologie

Les découvertes archéologiques effectuées sur le territoire de la réserve et à ses alentours révèlent une histoire riche et ancienne, avec des vestiges préhistoriques, gaulois, romains et du Haut Moyen Age. Le site est avant tout remarquable par l’existence sur un même lieu de culte d’un temple gaulois, auquel succède un édifice de culte gallo-romain puis, à proximité de ce dernier, des sépultures du Haut Moyen Age.

Le lieu-dit le Castel, tardivement renommé Cap Romain, devait être un emplacement stratégique idéal pour les soldats romains chargés de surveiller les embouchures de la Dives, de l’Orne et de la Seulles, le long des côtes de la Manche. La vue étendue depuis ce poste avancé pouvait permettre de prévenir les incursions des pirates francs et saxons qui se sont multipliées vers la fin du IIIe siècle ap. J.-C.

Aménagement et protection du site

A marée haute, la mer bat le pied de la falaise qui, au fil des années, accuse un recul modéré, sauf en quelques points où de petites anses ont tendance à se creuser à la faveur des mouvements tourbillonnaires du flot. Des épis et des enrochements ont été construits à la fin des années 80 pour endiguer cette érosion naturelle. Ils ont conduit à l'ensablement du haut de plage et à la formation de dunes embryonnaires.

Des panneaux sont placés à chaque extrémité de la falaise et à l'entrée des voies d'accès (brèche, chemin, cale). Ils sont complétés par des panneaux de présentation de la réserve naturelle, avec un plan du site, et des panneaux sur le patrimoine naturel et historique. Les panneaux sur le patrimoine naturel sont en cours de remplacement. Initialement disposés sur le mur de la digue et en pied de falaise, ils seront regroupés dans un endroit plus abrité des tempêtes.

D'autres aménagements sont en cours : balisage de la partie marine du site, aménagement d'une aire d'accueil du public sur la falaise à l'emplacement de l'ancienne "maison Paradis", aménagement de l'entrée ouest de la réserve, réalisation d'un panneau sur la faune et la flore.

Travaux scientifiques

La qualité exceptionnelle de la falaise du Cap Romain fut soulignée dès le début du XIXe siècle (Arcisse de Caumont, Alcide d'Orbigny). Les récifs d'éponges du Cap Romain ont fait l'objet de travaux paléontologiques et sont décrits dans divers guides géologiques et naturalistes.

Animations

Des visites guidées gratuites sont proposées chaque année sur des thèmes variés (géologie, biologie marine, archéologie).
Téléchargement du programme 2016

L'équipe de la réserve accueille des groupes sur demande.

La Falaise du Cap Romain est recommandée par le petit futé 2015 ! Vous pouvez cliquez sur le logo pour voir sa fiche :
Petit Futé

Réglementations

Protection du patrimoine naturel :
Interdiction de prélever les roches et fossiles sur la falaise et sur l'estran
Interdiction d'arracher, de couper ou de brûler les végétaux

Circulation sur la réserve naturelle :
Circulation et stationnement des véhicules à moteur interdits (sauf agents des services publics et secours)
Circulation sur le chemin du Cap Romain autorisée à l'ouest, jusqu'au chemin privé de la rue de la Falaise
Escalade de la falaise interdite

Activités de loisir :

Activités autorisées dans le respect du patrimoine protégé (activités nautiques, pêche, baignade, etc.)
Camping, feux sur la plage interdits

Recommandations :
Dans le cadre de la pêche à pied, il est recommandé de remettre en position les pierres retournées afin de préserver le milieu naturel.
Il convient également de ne pas arracher des dalles de roches avec les crochets de pêche.

Gestion de la réserve

L'organisme gestionnaire de la réserve est une association créée à cet effet en 2001, qui a fusionné en 2007 avec l'Association Patrimoine Géologique de Normandie (APGN). La convention de gestion, signée en 2002 et modifiée en 2008, fixe les conditions dans lesquelles l’association doit assurer la gestion de la réserve naturelle de la falaise du Cap Romain. Le gestionnaire est chargé d’assurer la conservation du patrimoine de la réserve naturelle, dans le respect de la réglementation et en tenant compte des avis du comité consultatif. Il doit concevoir et mettre en œuvre un plan de gestion écologique de la réserve, conformément à la méthodologie utilisée au niveau national. Le second plan de gestion de la réserve, réalisé pour la période 2013-2017, a été validé le 26 mars 2013 par le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel (CSRPN).

Téléchargement du plan de gestion : rapport et annexes en 2 parties (partie 1/partie 2)
Index du site - Haut de page
Association Patrimoine Géologique de Normandie
Département des Sciences de la Terre, Université de Caen Basse-Normandie
Esplanade de la Paix CS 14032, 14032 CAEN Cedex 5
Tel : 02 31 56 53 87 - Fax : 02 31 56 53 78
Mail : contact@apgn.fr